Bruxelles - Ixelles - Uccle .
VOUS ETES NOUVEAU DANS LA PAROISSE ? Cliquez ici !
HOMELIES2020-10-29T11:26:38+01:00

Retrouvez des homélies des pères Cédric, Benoît ou Olivier pour nourrir votre prière.

Edito Rentrée 2022

Septembre c’est la fin des vacances et le début des activités scolaires ou professionnelles mais aussi la rentrée pastorale pour l’année 2022-2023. Cette année débutera sur des chapeaux de roues avec trois événements importants: l’arrivée de notre nouveau vicaire Henry Fautrad, le traditionnel « bal du curé » qui se déroulera le samedi 24 septembre et l’ordination diaconale de Thaddée en octobre.
Cette nouvelle année est un temps pour se rappeler que Dieu embauche inlassablement à sa vigne et qu’il a besoin de chacun et chacune d’entre nous pour faire grandir son Amour dans le monde.
Vous êtes chrétiens, peut-être depuis votre enfance, certains le sont à l’âge adulte, d’autres au terme de leur vie.
Dieu fait confiance à tous, même aux derniers venus, à ceux qu’on n’attendait pas, ceux qui ne s’y attendaient pas. Avec Dieu, il n’y a pas de barème, pas d’horaire. Il est donc bon de se rappeler en cette nouvelle année scolaire que Dieu ne désespère jamais de personne, jusqu’à la dernière heure et même jusqu’à la dernière minute. Cela doit nous encourager à ne jamais baisser les bras sur nous mêmes et sur tous ceux et celles qui nous entourent.
Combien étaient-ils qui désespéraient d’eux-mêmes, parce que leur entourage les avait méprisés. Pensons à la prostituée venue troubler de ses larmes et de son parfum le repas organisé par Simon le pharisien en l’honneur de la visite de Jésus. Pensons à Zachée, le fonctionnaire voleur, pensons à la Samaritaine ou au « bon » larron en croix! Jésus a posé sur eux tous un regard de tendresse et d’amour divin qui, au-delà de leurs défaillances, a su rejoindre leur cœur et ainsi les relever.

« ALLEZ VOUS AUSSI À MA VIGNE » Alors au travail ! Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.  Les mains du Christ, le regard du Christ, la tendresse du Christ doivent désormais passer par nos mains, nos yeux et notre cœur. Nourrir ceux qui ont faim corporellement et spirituellement, vêtir ceux qui sont nus, soigner, visiter, accueillir, pardonner, partager, aimer, autant de gestes concrets qui vont signifier pour nous une réponse vraie au Maître de la vigne qui nous embauche.
Quel beau programme pour nous à l’aurore de cette année pastorale  !
Dieu nous attend dans une prière fervente afin que nos actions concrètes puissent porter des fruits qui nous dépassent !
Bonne année pastorale à tous et à chacun !
Père Cédric Claessens

Edito Temps Pascal 2022

Après ces magnifiques fêtes de Pâques, je voulais tout spécialement remercier ceux et celles qui se sont donnés avec tellement de générosités pour rendre ces fêtes joyeuses, belles et remplies de grâce. Merci merci merci !

La liturgie du mois de mai et du mois de juin s’annonce très riche : de l’Ascension à la Pentecôte, nous célébrons le Christ victorieux. Sans oublier les baptêmes, confirmations, premières communions et mariages  où le Christ ressuscité envoie à chacun de nous des grâces spéciales à travers les sacrements.

Mais le mois de mai est traditionnellement dédié à la très Sainte Vierge Marie.

Profitons de ce mois pour faire connaître autour de nous, et particulièrement aux enfants, la belle prière du Rosaire, à la fois si facile et si riche. Le pape François nous dit : « Contempler avec Marie le visage du Christ, voilà l’expérience intérieure que nous faisons lorsque nous prions le Rosaire. Dans la prière du Rosaire, c’est comme si Marie racontait Jésus, sa vie, ses paroles, ses gestes. Elle nous invite à le connaître, à le suivre, à l’aimer, à nous conformer à lui. »

Les enfants seront très heureux, de découvrir chaque soir un nouveau mystère. Nous leur préparons ainsi un véritable trésor si nous savons dès leur plus jeune âge leur faire aimer la prière et particulièrement le chapelet. La prière en famille, quand elle est possible, est un soutien merveilleux pour la vie quotidienne et elle amasse pour les enfants un immense capital spirituel.

La récitation du chapelet dure environ 20 minutes, et une dizaine, 3 minutes. Ne pouvons-nous pas les trouver, dans une journée ? Prenons pendant ce mois de mai un rendez-vous quotidien avec le Ciel. Ne restons pas indifférents à l’invitation de notre saint Père et prenons le temps d’honorer notre Reine du Ciel.

Je vous souhaite un excellent temps Pascal qui va durer jusqu’à la Pentecôte… ne l’oublions pas 😊

Que le Seigneur vous bénisse.

Père Cédric Claessens

Edito : Prenons le Carême au sérieux !

On raconte qu’en 1525, le poète français Clément MAROT, connu pour ses mœurs très libres, fut emprisonné pour avoir mangé du lard en plein carême. Les historiens estiment que l’anecdote est fausse, toutefois si le poète a pu la raconter en la rendant crédible, c’est sans doute qu’à l’époque le carême était davantage pris au sérieux qu’aujourd’hui.

Mais prendre le carême au sérieux, qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie, être invité à nous retirer au désert, au moins intérieurement, pour y préparer sérieusement notre cœur au don de la Vie éternelle que Jésus veut nous faire dès aujourd’hui.
Pour ce faire, la prière, l’aumône et le jeûne restent des moyens éprouvés et bibliques qui peuvent nous y mener rapidement. La prière est le moyen par excellence parce qu’il est le plus direct. C’est celui qui nous unit à Dieu. Mais l’aumône et le jeûne, par leur matérialité et leur visibilité, nous invitent à vivre concrètement ce que nous avons compris et reçu de la part du Seigneur.

Soyons donc ingénieux afin de trouver, avec la grâce de Dieu, la manière de décliner ces trois moyens à notre tempérament. Nous savons tous, à force de confesser toujours les mêmes péchés, quelles sont les zones d’ombres de notre cœur à convertir.

Par ces petits efforts ciblés et adaptés à ce que nous sommes, ni trop durs ni trop indulgents, le carême est et sera l’occasion d’un petit nettoyage de printemps pour accueillir le RESSUSCITÉ.

BON CAREME A TOUS !!

Edito Noël 2021

À l’approche de Noël, nous nous préparons à célébrer la première venue du Seigneur en fêtant la naissance de Jésus à Bethléem. Quelle joie de croire en un Dieu si proche de nous, qui a voulu être « plus intime à nous-même que nous-même » pour nous établir dans une relation d’Amour avec Lui !
La nativité du Seigneur Jésus offre à l’humanité entière un motif de joie profonde. En tant que croyant, sachons vivre le temps de Noël dans l’Action de grâce*, en imitant le BON DIEU qui s’est fait proche de tous, des petits comme des grands, des bergers comme des mages. La ferveur et la beauté de nos célébrations de Noël, la simplicité et la sobriété de notre manière de vivre ces fêtes pourront être un signe authentique de notre appartenance au Seigneur, ou bien au contraire une caricature… À chacun de choisir!
Apprenons de Jésus, en cette période de Noël, qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. Par l’action heureuse de cela, ouvrons les portes de nos maisons à ceux qui sont seuls, à l’écart, comme les bergers considérés à l’époque du Christ comme des personnes impures, aux délaissés de notre société comme à tous les membres de nos familles. Partageons avec tous LA richesse de notre cœur (Jésus) et même de nos biens ! Alors la joie de Noël se répandra abondamment autour de nous pour le bonheur du plus grand nombre.
Que le Seigneur vous bénisse largement et spécialement ceux et celles qui sont durement éprouvés !

Père Cédric Claessens

*Action de grâce : remerciements rendus à Dieu

Prières pour le temps Pascal

Voici 2 prières que nous pouvons prier traditionnellement pendant le temps Pascal: la séquence de la Pentecôte, et le Régina Caeli.

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs,
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos ;
dans la fièvre, la fraîcheur ;
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
redresse ce qui est dévié.

À tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient,
donne tes sept dons sacrés.

Donne vertu et mérite,
donne le salut final,
donne la joie éternelle.

Amen. Alléluia.

Texte en français

Reine du ciel, réjouis-toi, Alléluia !
car le Seigneur que tu as porté, Alléluia !
est ressuscité comme il l’avait dit, Alléluia !
Reine du ciel, prie Dieu pour nous, Alléluia !

Texte en latin

Regína caéli, lætáre, Allelúia!
Quia quem meruísti portáre, Allelúia!
Resurréxit, sicut dixit, Allelúia!
Ora pro nóbis Déum, Allelúia!

Homélie mardi 30 mars

Édito Pâques 🐣 2021 : de l’ordinaire à l’extraordinaire.

La liturgie nous pousse à quitter l’ordinaire pour l’extraordinaire. En effet, de la sainte Cène du Jeudi saint à l’eucharistie du jour de Pâques et ces 50 jours du temps Pascal qui nous mèneront à la Pentecôte, les célébrations seront pour tout un chacun de véritables catéchèses qui nous conduiront à vivre intensément les grâces reçues lors de notre baptême. Voilà ce que l’Église nous propose de vivre dans les jours qui viennent. Ne passons donc pas à côté de chacune des célébrations qui nous attendent. Aucune nuit humaine, aucune mort ne résistera à la lumière de Pâques ! Pâques frappe à notre porte et le Ressuscité nous appelle à quitter nos tombeaux.

Bonne montée vers Pâques… le Christ est ressuscité !

Homélie 26 Mars

Homélie 25 mars

Homélie 23 mars

VOIR LES QUESTIONS DE FOI
Go to Top