La Toussaint nous invite à fêter les saints. Mais qu’est-ce qu’un saint ?

L’Eglise nous invite à voir dans la sainteté un chemin pour tous. Un saint n’est pas un étranger lointain mais un frère ou une sœur qui nous a précédé dans la foi et reste attentif à notre vie. Le saint est un exemple vivant de ce qui est possible pour chacun d’entre nous : à la suite de Jésus, faire de notre vie, une vie sainte.

Pour devenir saint, il n’y a pas 36 000 chemins : il « suffit » de répondre pleinement à l’amour de Dieu en vivant l’Evangile. C’est-à-dire en aimant, à notre tour, les autres. En ce sens, les saints sont réellement des modèles pour les chrétiens. Non dans l’imitation de leur vie, mais dans l’imitation de la liberté avec laquelle ils ont marché avec Jésus-Christ. L’un aura pu donner sa vie dans le martyr, un autre vouer son existence aux pauvres, un autre encore être tout simplement portier dans une école…

Les saints sont auprès de Dieu. Ils sont vivants. C’est le sens de notre fête aujourd’hui. Les saints n’ont pas abandonné la solidarité humaine.  » Je passerai mon ciel à faire du bien sur la terre » affirmait Thérèse de Lisieux. Et c’est en ce sens qu’il faut lire les miracles : ils sont la preuve de l’attention d’un saint à ses frères humains. Rien d’étonnant donc à ce qu’un miracle soit reconnu comme un des éléments qui entrent en compte dans la canonisation d’un individu.

Alors, bonne fête à vous aussi !