Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Prions-le avec Jésus, son Fils, notre Seigneur, pour tous les hommes, et pour chacun de nous, que l’au-delà laisse souvent perplexes.

Nous sommes parfois un peu sadducéens prêts à te piéger, par nos arguments, nos prétentions sur ce que nous « savons » ou que nous croyons « savoir ». Seigneur Jésus, aide-nous, à nous tourner vers toi d’un cœur libre de tout barrage.

Limités dans le temps, nous ne pouvons imaginer ce que sera la vie à venir. Seigneur Jésus, toi qui as noué un lien d’amour avec tous les hommes, accorde, à tous, la joie de croire que rien ne peut le détruire.

Comme tu nous le dis, nous deviendrons semblables aux anges. Seigneur Jésus, toi qui révèles que tout amour, fraternel ou filial, parental ou conjugal, sera  transfiguré et accompli dans le face à face avec Dieu, affermis notre foi en la résurrection.

Quand monte en nous le doute sur la vie après la mort, donne-nous, Seigneur Jésus, de reprendre pied dans le réel de notre quotidien là où la vie éternelle commence par la confiance en ta Parole et par nos gestes de bonté.

En communion avec l’Église de tous les temps, rendons grâce au Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob pour sa présence et sa lumière, lui qui vit avec  son Fils, notre Seigneur et l’Esprit Saint pour les siècles des siècles. (S.L.)