A la lumière de l’Évangile, prions le Seigneur en nous laissant guider par les deux sœurs de Lazare.

Tu as pleuré des larmes d’homme devant le tombeau de ton ami Lazare. Pour les familles, tenues éloignées des derniers moments de vie d’un père, d’un fils, d’une sœur, Seigneur nous te prions.

Avec Marthe et Marie, fais nous découvrir, Seigneur, que la distanciation physique, qui nous est imposée, n’est pas le « chacun pour soi », mais la sagesse et l’immense solidarité qui se déploient face à cet impitoyable virus.

Jeûne de notre vie d’avant, jeûne de notre liberté d’aller et de venir. Devant le confinement, donne-nous, Seigneur, d’entendre le pape François lorsqu’il nous dit : « Ayez des cœurs plus grands que les murs de votre maison ».

Nous te prions, Seigneur, pour les catéchumènes qui ne pourront se faire baptiser à Pâques comme ils l’espéraient. Devant les événements, qui en reculent la date, soutiens la foi qui les habite.

Dieu notre Père, entends notre prière fervente et donne-nous la joie d’être exaucés par Jésus ton Fils, notre Seigneur.(S.L.)