En ce dimanche de la divine Miséricorde, prions le Christ ressuscité, le Vivant à jamais.

 Nous n’avons pas de mains pour te saisir, pas d’intelligence pour comprendre le mystère de ta résurrection. Fais jaillir, dans les cœurs qui doutent, la réponse si vraie et si heureuse de Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu ».

Tu viens à nous, Seigneur, comme tu es venu vers tes premiers disciples enfermés derrière leurs portes verrouillées. Dans le confinement qui se poursuit, donne-nous, de te rejoindre par les canaux des médias qui nous rassemblent virtuellement.

La paix, que tu nous offres, n’est pas seulement absence d’angoisse ou victoire sur la peur. Fais naître, Seigneur, en tous les cœurs, la joie, le calme et la sérénité, nous t’en prions.

Devant le tout à l’arrêt qui s’est imposé, c’est le moment de nous rendre proches de ceux qui nous entourent et d’avoir, envers eux, une parole constructive, une parole d’espérance, Seigneur nous te prions.

Christ ressuscité, en ce temps pascal où tu refais nos forces et notre jeunesse, exauce notre prière, toi qui règnes avec le Père et l’Esprit Saint pour les siècles des siècles. (S.L.)