Le temps est court ! Sans attendre, prions le Christ, Jésus. Que notre prière parvienne jusqu’à lui. 

En ce dimanche de la Parole, privés d’un temps communautaire autour d’elle, donne-nous, Seigneur, de prendre, malgré tout, le temps de la laisser descendre au plus profond de nous-mêmes. Nous t’en prions.

A la parole de Jonas, les milliers d’habitants de Ninive, tous des païens, se sont convertis. Pour tous ceux, chrétiens ou pas, qui dans notre monde incrédule et inquiet font naitre la force de l’espérance, Seigneur, nous de prions.

« Le temps est limité », nous dit saint Paul. Il s’agit, sans tarder, de renouveler notre relation aux autres, notre relation aux choses, notre relation à nous-mêmes. Donne-nous, Seigneur, de lâcher ce qui nous emprisonne. Nous t’en prions.

Pierre et André, sans un mot, ont laissé leurs filets, leur gagne-pain sur un simple appel de Jésus. Il y a bien des manières de le suivre. Prions-le avec le psaume : « Seigneur, fais nous connaître tes chemins ».

Dieu notre Père, exauce nos prières. Nous te le demandons par Jésus, ton Fils, notre Seigneur, qui vit avec toi et l’Esprit Saint pour les siècles des siècles. (S.L